ESPACE PRO

Inscription

Archive for mars 2015 | Monthly archive page

Actualité Pro, Vie des Cies

Nomination de Me Sandrine DEPASCALI commissaire-priseuse judiciaire associée, membre de la société civile professionnelle Mes Christian ORIOT et François DUPONT, commissaires-priseurs associés, titulaire d’un office de commissaire-priseur judiciaire à la résidence de Morlaix (29).

Le retrait de Me Christian ORIOT, commissaire-priseur judiciaire associé, membre de la société civile professionnelle Mes Christian ORIOT et François DUPONT, commissaires-priseurs associés, est accepté.

La raison sociale de la société civile professionnelle Mes Christian ORIOT et François DUPONT, commissaires-priseurs associés, est ainsi modifiée : « Mes François DUPONT et Sandrine DEPASCALI, commissaires-priseurs associés ». Ar : 13.03.2015 – J.O : 21.03.2015

Actualité Pro, Vie des Cies

Nomination de M. Pierre MISSIKA en qualité de commissaire-priseur judiciaire salarié au sein de l’office de commissaire-priseur judiciaire dont est titulaire la société civile professionnelle Christophe MOREL, commissaire-priseur judiciaire associé à la résidence de Paris (75009). Ar : 01.09.2015 -J.O : 12.09.2015

test

Actualité Pro, Lien

Ouverture de L’Adjugé, bar-atelier à Drouot

Ouverture de L'Adjugé, bar-atelier à Drouot

Drouot s’apprête à ouvrir des portes, dès le printemps 2015, à un nouvel espace unique et atypique. Baptisé L’Adjugé, il sera servi par le trio Amandine Chaignot, Jérôme Moreau et Erwan Boulloud.

 Pour allier le marché de l’art et l’art de vivre, Drouot a décidé d’innover en accueillant, dès le printemps 2015, L’Adjugé. Lire la suite…

Actualité Pro, Lien

Une ONG française dénonce «la filière belge de l’ivoire»

Si la France ne délivre plus de permis d’exportation, c’est encore le cas de la Belgique.

<br />Des défenses en ivoire illégales à Paris (Photo Belga)<br />

Des défenses en ivoire illégales à Paris (Photo Belga)

Actualité Pro, Lien

 Le droit de suite peut être supporté par le vendeur ou l’acheteur

D’après la Cour de justice de l’Union européenne, le fait que le droit de suite soit supporté par l’acheteur ne méconnait pas le droit de la concurrence.

En droit français, les auteurs d’œuvres originales graphiques et plastiques ressortissants d’un État membre de la Communauté européenne ou d’un État partie à l’accord sur l’Espace économique européen bénéficient d’un droit de suite.

Il s’agit d’un droit inaliénable de participation au produit de toute vente d’une oeuvre, après la première cession opérée par l’auteur ou ses ayants droit, lorsqu’un professionnel du marché de l’art intervient en tant que vendeur, acheteur ou intermédiaire. Lire la suite…

Actualité Pro, Vie des Cies

Retrait de Me Bertrand FRAISSE, commissaire-priseur judiciaire associé, membre de la société civile professionnelle Bertrand FRAISSE et Bertrand JABOT, commissaires-priseurs, associés d’une SCP titulaire d’un office de commissaires-priseurs, titulaire d’un office de commissaire-priseur judiciaire à la résidence de Tours (37). La dénomination sociale de la société civile professionnelle Bertrand FRAISSE et Bertrand JABOT, commissaires-priseurs, associés d’une SCP titulaire d’un office de commissaires-priseurs, est ainsi modifiée : « Bertrand JABOT, commissaire-priseur, société civile professionnelle titulaire d’un office de commissaire-priseur ». Ar : 24.02.2015 – J.O : 04.03.2015

 

Actualité Pro, Lien

Une clientèle de passionnés, des prix faramineux : le marché de la bande dessinée franco-belge attire désormais les grandes maisons d’enchères, comme Sotheby’s et Christie’s qui organisent en mars à Paris deux importantes ventes dans l’espoir de séduire des investisseurs internationaux.

Couverture de l'album de Tintin «Le Sceptre d'Ottokar».

C’est une première intrusion dans le monde de la BD pour Sotheby’s, mais la deuxième pour Christie’s qui avait réalisé plus de 4 millions d’euros de chiffre d’affaires (avec frais) lors d’une vente organisée en avril 2014. Lire la suite…

 

Actualité Pro, Lien

L’effet “Fuite en Egypte” : l’histoire d’une peinture oubliée devenue chef-d’œuvre officiel

Accrochage de La Fuite en Egypte de Nicolas Poussin à son arrivée au musée des Beaux-Arts de Lyon en 2008.

Comment un tableau tombé dans les oubliettes pendant trois siècles, et considéré par certains témoins de l’époque comme une peinture ratée, s’est-il transformé en « chef-d’œuvre » acheté 17 millions d’euros par le musée des Beaux-Arts de Lyon ? L’art envoûte. L’art provoque chez ceux qui s’y adonnent, le vendent, l’étudient, l’auscultent, le critiquent, l’achètent, et surtout sur ceux qui le regardent et l’aiment, une fascination digne des objets sacrés. « Devant l’Art, tu t’inclineras » est même le premier commandement – inconscient – de notre rapport aux œuvres. Est-ce ainsi que les hommes s’émancipent ? Lire la suite …

Actualité Pro, Lien

La Coiffeuse de Picasso retrouvée aux États-Unis treize ans après son vol

Dérobée en 2001 au Centre Pompidou à Paris, l’oeuvre du maître du cubisme a été retrouvée en décembre dernier par les douanes américaines. Estimée à plusieurs millions de dollars, elle va être restituée au gouvernement français.

<i>La Coiffeuse</i> de Picasso avait été dérobée au Centre Pompidou, à Paris, en 2001. Retrouvée en décembre par les douanes américaines, elle va être restituée au gouvernement français.

Étonnante découverte à la douane américaine en décembre dernier. Un Picasso, déclaré volé en 2001 à Paris et estimé à plusieurs millions de dollars, a été retrouvé aux Etats-Unis, où il avait été envoyé comme un cadeau de Noël à 30 euros, ont annoncé jeudi les autorités judiciaires à New York. «Un trésor perdu a été retrouvé», s’est félicitée Loretta Lynch, la procureure de Brooklyn. Lire la suite …

Actualité Pro, Lien

L’opacité du marché de l’art sous les projecteurs

La garde à vue à Monaco mercredi d’Yves Bouvier, propriétaire du groupe Natural Le Coultre, actionnaire des Ports francs de Genève et fondateur de ports francs au Luxembourg et à Singapour, soulève le problème de l’opacité du marché de l’art.

Ce passionné d’art résidant à Singapour aurait escroqué des clients – dont le milliardaire russe Dmitry Rybolovlev – en leur vendant des œuvres à des prix largement surfaits. Le 26 janvier, Yves Bouvier était invité à Genève à une conférence « Art Finance & Law: Risks, Rules and Opportunities » organisée par la Fondation pour le droit de l’art. Lire la suite …